La FOF en 2017

La FOF écrit aux candidats

Madame, Monsieur,
La Fédération des Orthophonistes de France, syndicat professionnel d’orthophonistes, vous fait part de l’inquiétude majeure qui pèse sur notre profession comme sur nos patients.
Au-delà de notre profession cela illustre l’atteinte à la santé publique et à celles de nos concitoyens, les plus faibles en particulier.

Harmonisation de la prise en charge des soins orthophoniques externalisés pour les  patients : la FOF interroge la CNAMTS

En effet, s’il a été rappelé par les différentes CPAM que les soins orthophoniques en libéral pour des patients par ailleurs suivis en établissements sanitaires et  en établissements et services  médico-sociaux étaient compris dans le financement de l’établissement et ne pouvaient faire l’objet d’un paiement en sus par l’assurance maladie, de nombreuses zones d’ombre persistent ainsi que des inégalités et des discours différents sur le territoire. 

Lire le communiqué



Acte unique


A l’heure où des négociations conventionnelles sont en cours pour les orthophonistes, la FOF réaffirme son engagement en faveur de l’acte unique et remet en cause la nomenclature actuelle, morcelante et déshumanisante.

La FOF soutient que les troubles du langage ne peuvent pas être réduits à une nosographie qui catégorise le patient et l’enferme dans une case.

Un grand nombre d’orthophonistes ne se reconnaît pas dans cette nomenclature qui hiérarchise les soins en fonction de leur valeur pécuniaire. Avec eux, la FOF affirme que le soin, l’écoute, l’attention portés à chaque patient ne peuvent ni être ainsi justifiés ni être soumis à des calculs comptables qui ne reflètent en rien la réalité de notre travail.

L’acte unique, acte de soin orthophonique, est la seule réponse qui respecte chaque patient, en prenant en compte toute sa personne, sans la réduire à un trouble ou un ensemble de troubles. L’acte unique permet de ne pas enfermer le patient dans une appellation fragmentaire et figée.

En outre, il prend en compte le haut niveau de compétences des orthophonistes en répondant en même temps à l’urgence de revalorisation des actes en corrélation avec leur niveau d’études à Bac +5. 

 

 

Suppressions de postes à l'hôpital public

Le syndicat régional des orthophonistes, FOF Berry Val de Loire et la FOF déplorent la fermeture de lits et les suppressions de postes prévus dans le cadre de la restructuration du CHU de Tours.

Lire le communiqué

 

Adhérez à la FOF!

Accédez au bulletin d'adhésion

Les valeurs et les engagements de la FOF


Le ministère de la Santé s'obstine et passe en force


Les études d'orthophonie se déroulent en 3 ans depuis 1966, en 4 ans depuis 1986 et en 5 ans depuis 2013.

Reconnus à Bac+2 et sous-payés (à peine plus que le SMIC), les orthophonistes désertent l'hôpital. Les patients ne sont plus soignés. Les étudiants ne seront bientôt plus formés à l'hôpital. Déjà, ils peinent à trouver des maîtres de stage et des maîtres de mémoire.

Lire la suite

Lire le communiqué de presse du 30 mars 2017

 

 Communiqué de presse du 23 mars 2017

Les étudiants et professionnels orthophonistes exigent l’arbitrage du Président de la République ! Lire la suite

 

La mobilisation reste de rigueur

Jeudi 16 mars 2017, lors du Conseil Supérieur de la FPH, les Organisations Syndicales, représentatives des salariés, ont rejeté à l'unanimité le projet de décret qui reclassait les orthophonistes avec les rééducateurs sans proposer une grille salariale spécifique tenant compte de notre niveau de qualification (Bac+5), de compétences et d'autonomie. 

Le ministère et la DGOS ont 30 jours maximum pour réunir un conseil supérieur de la FPH extraordinaire, et proposer un nouveau projet acceptable par la profession.

Or nous venons d’apprendre que ce prochain conseil supérieur de la FPH est fixé au lundi 27 mars, et que le projet de décret serait (selon l’info transmise aux Organisations Syndicales), proposé à l’identique. De plus, les bornages indiciaires des grilles n’apparaissent pas sur ce premier courrier. Les grandes centrales interrogent le ministère à ce sujet.

La mobilisation de tous reste encore plus de rigueur.

Lire le communiqué de presse intersyndical salarié du 17 mars 2017

 

Mardi 7 mars : orthophonistes et étudiants toujours mobilisés pour la défense de leur métier

Mardi 7 mars 2017, environ 20000 personnes (35000 selon la CGT, 12000 selon la police) ont manifesté à Paris à l'appel de FO, de la CGT et de SUD, pour la santé.

Dès le début, la FOF a appelé à se joindre à ce mouvement, auquel toute l'intersyndicale des orthophonistes a pris part.

Environ 600 orthophonistes......Lire la suite

Lire le communiqué de presse

 

Sortie livre FOF aux éditions ERES

"Entre langue et parole, le métier d'orthophoniste"

 

 

Dans le cabinet de l’orthophoniste, Léa entre, inquiète, parce qu’elle n’arrive pas à lire en fin de CP, monsieur R. consulte car il ne trouve plus les mots ni ses clés, Thomas a 3 ans mais il ne parle pas, madame V. vient de quitter l’hôpital et elle ne parle plus, Simon bégaie au collège et à table, Nathan ne veut pas articuler le « je »… Où est le lien entre toutes ces histoires, ces symptômes différents ? Qu’ont-ils en commun pour pousser la porte de l’orthophoniste ? Que peut proposer l’orthophoniste ?

Des orthophonistes présentent leur métier, sa formation initiale, ses modes d’exercice, sa pratique mais aussi leur propre conception de leur fonction, leurs choix professionnels et les références qui les sous-tendent, les théories du langage auxquelles ils souscrivent et les pratiques qui en découlent.

Si l’orthophoniste connaît le langage et ses sciences, il ne sait rien du patient qui s’adresse à lui avec son symptôme. Chaque rencontre est originale, l’orthophoniste est à l’écoute de tout ce qui parle sans forcément se dire. Il se laisse surprendre par un coup d’œil, une mimique, un geste, une réflexion qui pourrait sembler anodine ou décalée. C’est donc du patient, de sa manière d’aborder son symptôme et des possibilités de s’en défaire dont il va être question tout au long de cet ouvrage.

Catherine Wolf et Isabelle Ali sont orthophonistes.

Avec les textes des orthophonistes : Arielle Ancel, Claire Charmetant, Nadine Jaffredo, Anne Lainé, Michel Luçon.

En vente sur notre site et en librairie.

Accéder au bon de commande des ouvrages de la FOF.

 

 

Ensemble, défendons la petite enfance

Meeting poétique et politique : enfance effacée!? Résister, inventer...

http://www.collectifpsychiatrie.fr/?p=8307


 

Un peu de lecture

Le 3ème ouvrage du CRTC est paru!

"Autisme et orthophonie"

Le Comité de Recherche Théorique et Clinique est un espace de pensée autour de l’orthophonie. La Fédération des Orthophonistes de France se dote là d’un outil témoin de notre clinique en perpétuelle réflexion.

Ce livre est né, à la suite de deux conférences, du besoin pour les orthophonistes, de s’appuyer sur des repères théoriques et cliniques concernant l’autisme. L’autisme est un sujet sensible autour duquel il y a beaucoup de brouhaha, qui connait une actualité mouvementée. Sans la laisser de côté, cette agitation ne doit pas empêcher de penser notre travail.  Aujourd’hui, en première intention de soin, l’orthophoniste est l’un des premiers professionnels sollicité hors les murs de l’école.

Comment faire avec cette pathologie qui peut désarçonner, qui nous oblige à rompre avec bien des repères ?

L’intérêt thérapeutique de l’équipe pluridisciplinaire dans la prise en charge de l’enfant autiste est présenté par le Professeur Delion et l’équipe du centre de Guénouvry (44).

La clinique du sujet autiste est développée par le Professeur Maleval et l’équipe de la Maison des Enfants au Pays de Poligné (35).

Des orthophonistes nous livrent leurs expériences.

Accéder au bon de commande des ouvrages de la FOF.

 

 

 

Les précédentes parutions du CRTC


"Les fondements d'une clinique orthophonique,quelles positions pour quels soins" (CRTC n°1)

Volontairement, le CRTC débute la diffusion de son travail par celle d’un orthophoniste fraîchement diplômé.

Comment répondre à la demande adressée à l’orthophoniste ?

La formation dispensée est-elle suffisante, voire adaptée ?

Telles sont les questions soulevées, de façon fort pertinente, par Erwan Caër.

Avec courage et liberté, il a mis ces questions au travail, usant d’une grande rigueur. Il nous propose de cheminer avec lui à travers les réponses qu’il a su élaborer. Il nous soumet ses doutes et sa grande lucidité à reconnaître qu’une part d’indicible persiste du côté de l’orthophoniste et du patient.

 

 

"Comment l'enfant entre-t-il dans la langue?"

(CRTC n°2)

L'Atelier Langage Parole Psychanalyse, qui réunit à Rennes des orthophonistes élaborant leur clinique dans l'orientation que donne la psychanalyse, met ici à l'étude la question des rapports que l'enfant entretient avec les mots.

L'enfant est d'emblée dans le langage et est marqué par les mots qui lui viennent de l'Autre. Sa parole émerge d'abord comme vécu du corps propre; ainsi en est-il du cri, du pleur, du rire, de l'entendu de la voix.

Mais comment l'enfant entre-t-il dans la langue?

La langue qu'il parle est sa langue dite "maternelle", la langue telle qu'elle lui a été parlée et telle qu'il l'a entendue, la langue des affects. Le passage de cette langue de l'enfance vers la langue socialisée, langage qui s'articule aux autres, peut être source d'empêchements. Les rencontres cliniques témoignent de ces butées et permettent d'interroger les expériences subjectives en jeu dans ce passage.

Accéder au bon de commande des ouvrages de la FOF.

 

Les actes de nos journées d'étude


"Où sont passés les enfants?"

28 novembre 2014

Parce qu'ils sont le coeur et l'enjeu d'une profonde mutation sociétale,
Parce qu'ils questionnent la famille, l'école, la justice, le soin, la culture,
Parce qu'ils sont promesses d'avenir pour l'homme,
Les enfants nous posent la question de leur place dans notre société normative où la performance passe devant l'existence.

Comment respecter leur humanité sans les instrumentaliser?                                                 Comment respecter leur créativité, leurs trouvailles, leur mystère?                                                   Le développement de l'enfant est-il malmené face à une norme impossible, toujours imaginaire, parfois barbare?

En soignant leurs mots, leurs paroles, leur langage, leur être parlant à l'autre, les enfants nous recentrent sur le sens de notre métier d'orthophoniste.
Ils sont au coeur de notre clinique. ils sont notre formation continue.

Afin de ne pas égarer les enfants dans un monde toujours plus complexe et paradoxal, ces questions sont réfléchies, croisées et débattues avec des intervenants d'horizons différents : orthophonistes, chercheur, anthropologue, juriste...

 

"Le dire et le temps, le temps de le dire"

24 & 25 novembre 2012

Le temps s'inscrit sur le corps, traverse le langage et donne sens à la vie.

Le temps est, avec l'espace, "l'horizon à travers lequel nous faisons l'expérience du monde" (E. Kant).

Il travaille et pétrit notre société.

Temps historique, temps social sont des donneurs de temps, des "synchroniseurs" auquel l'individu doit s'adapter.

Or nous avons la sensation que le monde s'accélère : seul, le court terme prédomine et la prédiction trouve un écho scientifique.

Dans notre pratique orthophonique, nous sommes nous aussi confrontés à cette pression temporelle.

Comment penser le temps clinique aujourd'hui?

Comment penser le temps hors du langage?

 

"Le diagnostic : son impact, ses effets, ses enjeux en orthophonie : Où va la clinique?"

17 & 18 novembre 2010

Le moment de l'annonce du diagnostic est singulier et essentiel pour la suite du traitement

 

  • quand la vie et le développement de l'enfant sont remis en question,
  • quand les chances de retrouver une vie professionnelle se réduisent,
  • quand les relations avec la famille changent, temporairement ou définitivement.

 

Le diagnostic re-convoque patient et soignant à penser le sens de leur rencontre à travers l'alliance thérapeutique indispensable au soin.

De quelle manière cette parole médicale reçue par le patient sera t-elle reprise et investie par lui-même et par l'orthophoniste?

Le signe-symtôme n'étant pas suffisant pour établir un diagnostic, que fera l'orthophoniste de "l'image" du trouble langagier évalué par des tests?

Comment l'orthophoniste va -t-il interroger le diagnostic dans sa pratique? Quels sont les enjeux psychiques, sociaux et économiques de la pose d'un diagnostic dans la société aujourd'hui?

Accéder au bon de commande des ouvrages de la FOF.